Road trip coupe de France (part II)

Cette nuit fut très productive. Entre les modifications mécaniques pour apporter une roue supplémentaire au petit robot et les réglages soft pour plus de précision. Et cela a porté ses fruits, bien qu’ils soient moins mûrs que nous l’espérions. Récapitulatif du match :

Tandis qu’Anne est restée tranquillement dans sa zone de départ en tentant vainement de passer par-dessus bascule *raclement de gorge*, Harry a rassemblé toutes ses forces pour déposer un deuxième cylindre dans la zone centrale. Nous octroyant, au terme de ce match, 10 points supplémentaires par rapport à la manche précédente.

Cette petite victoire dans nos cœurs, un petit groupe est resté sur les lieux de la coupe, pendant qu’un autre est rentré à notre villa 😉 Pour piquer une tête dans la piscine ? Que nenni, car nous n’avions ni besoin de nous baigner,  ni le temps pour ces sottises, ni piscine d’ailleurs… #chaleur.

La première chose à corriger était la difficulté d’Anne à passer ce bout de métal devant résister à des robots de 35Kg qu’on appelle en tremblant « la bascule ». Les codeurs ont misé sur la vitesse initiale et l’inertie. Après quelques heures, il semblerait que l’essai soit concluant. Ensuite, au vu des différences de matériel entre le terrain de la coupe et le nôtre, nous avons mis en place une stratégie un peu folle de temporairement détériorer nos éléments de jeu. Prise de masse des modules, couverture de ces derniers avec du scotch, mauvais placements sur le terrain. Pas mal de cas ont été envisagés. Après quelques tests, les résultats sont bluffant : Tout passait sans problèmes et de manière répétable.

« Filme, comprend et résous, ça se résume en ‘démerde-toi !’ », Samuel

En ce qui concerne les situations incompréhensibles qui nous posent problèmes au cours des matchs, nous avons essayé de les recréer afin d’identifier les causes de leur apparitions. Avec beaucoup de patience et d’imagination, nous avons pu en régler quelques-unes.

La principale action que nous attendions durant ce match, c’était le passage de la bascule par notre petit robot Anne. Dès le coup d’envoi du match, tous nos yeux étaient rivés sur Anne. Un peu comme les matchs précédents, mais cette fois-ci, il y avait quelque chose de différent… Avant que nous n’ayons le temps de le réaliser, Anne avait foulé la bascule d’une avancée nonchalante ! Cependant, cet acte qui dépassait toutes nos espérances aboutit sur un évènement non attendu. Anne s’est trouvée entre les deux robots adverses en tentant de déposer une fusée complète de modules dont elle s’était emparée. Parallèlement, Harry a déconcerté les robots adverses en déposant un cylindre de la mauvaise couleur. Les robots adverses, désorientés, ont tout de suite répliqué en plaçant un cylindre de notre couleur dans leur zone de dépose. Résultat des matchs, 45 points pour PM-Robotix et 55 points pour nous. Malgré un score similaire au match précédent, les avancées techniques étaient significatives.

Après une réunion software efficace, nous avons revu nos priorités et notre stratégie afin de garantir un maximum de point demain et décrocher notre participation aux phases finales.

Le dénouement (ou pas !) à la prochaine new !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *