Entrons au Royaume de Belgique (News 1)

Hier, le royaume de Belgique nous a ouvert ses portes ! Ah, grandiose moment… Matérialisé par un simple panneau au détour d’un virage. Tout s’est passé tellement vite… Bref, nous y voilà !

Nous avons apporté notre bonne humeur, nos polos, notre poster et surtout !? Nos robots (que voici) !

(Cette version du poster risque de changer pour une nouvelle d’ici quelques jours…)

En cette journée du 22 avril, la première étape était de nous lever, mais celle-ci n’était pas particulièrement épique. C’est pourquoi on va considérer que cette journée a débuté par l’homologation des robots.

« Et en quoi ça consiste ça ? »

L’idée est simple, les arbitres vérifient que le (ou les robots dans notre cas) sont aptes à la compétition. Cette vérification se fait en deux temps, qu’on nomme vérification statique et dynamique.

Dans la première, les arbitres vérifient d’abord que la taille des robots n’excède pas celle précisée dans le règlement officiel. On parle de respect de périmètre lorsque le robot est déployé (lorsque tous ses actionneurs sont sortis) et non déployé. S’il s’inscrit dans ces conditions, les arbitres vérifient ensuite à la fois qu’aucun élément dangereux n’est présent sur les robots et aussi que les composants utilisés par ceux-ci ne présentent pas de dangers non plus. Grossièrement dit, ils lisent la fiche technique. Tout ça, c’est la vérification statique.

La seconde étape, la vérification dynamique, consiste surtout cette fois-ci à vérifier qu’ils sont capables d’éviter un adversaire, mais aussi que les robots peuvent réaliser d’autres actions comme marquer des points. On leur demandera alors par exemple de passer la bascule de la zone de départ, de ramasser des modules lunaires ou de lancer la funny action de la fusée.

Dans notre cas, Harry a réussit à passer l’homologation avec succès après quelques ajustements sur sa capacité d’évitement. Anne, elle n’a pas pu être homologuée faute d’évitement et de blocage au niveau de la bascule.

Ces deux choses passées avec succès, les robots peuvent passer à la deuxième étape de la journée : les matchs de qualification. Les conditions sont celles d’un match réel : des robots en parfaite autonomie pendant 90 secondes avec pour objectif de marquer le maximum de points. Un classement des équipes est ensuite établi suivant leur score à partir de 5 matchs de qualification. Seules les 4 équipes avec les scores les plus élevés auront la possibilité de participer aux phases finales, et seule l’une d’entre elles ressortira gagnante des ces deux journées de cette coupe de robotique.

Au terme de cette première journée et après 2 matchs de qualification, nous nous élevons à un score total de 35 points. On espère que cette soirée s’avérera productive pour la journée de demain !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *