Coupe d’Europe, nous voilà ! Matchs de qualification

042 Ça y est, c’est la coupe d’Europe ! Après quelques heures de trajet, nous finissons par arriver sur les lieux où se tient la coupe !

Quelques observations notables :

La salle paraît de la même taille que la coupe de Belgique, mais la concentration d’équipes dangereuses par m² paraît (elle aussi !) plus importante. Petit détail important, la matière du terrain est assez différente de celle que nous avons pu tester avec le nôtre… Espérons que ça ne pose pas de problèmes.

Repas du soir (10/06) du chili con carne + salade ! De quoi bien commencer cette compétition !

Et puis ensuite, Il était vite l’heure de partir du lieu de la coupe, car la fermeture se fait dès 22h.

Les convois de voitures se retrouvent donc à l’ESEO Paris. Où nous avons monté notre camp d’entraînement (terrain, coin Hard, coin Méca, coin Soft) ! Le  décor nous semble étonnement familier, serait-ce les couleurs ? Les tables, ou les chaises ?… Des réglages ont été faits dans les stratégies, sur certaines pièces… Une nuit blanche plus tard, il y a encore du travail :

« Quoi, c’est ce que vous appelez un rush ça ?! », Arnaud

Mieux encore, certaines parties du code sont démystifiées aux autres membres :

« Ça vous voyez, c’est ce qu’on appelle un commutateur magique… », Samuel

Petit déj’ constitué de thé, café, croissants et petits pains mis à disposition pour ceux qui ont une fois de plus mis à profit leur nuit pour travailler.

Notre président accompagné de notre trésorier sont partis chercher des provisions pour pouvoir satisfaire le minimum de nos fonctions vitales. Nous les remercions !

Notre fine équipe a pris possession du grand tableau de la salle ! Nous avons inscrit en runes calligraphiques contemporaines des pense-bêtes.

 

Ça y est, c’est l’heure de partir pour les phases de qualification !

Finalement arrivés, et après avoir opéré à notre phase de vérification des robots, il semblerait que nous soyons parés au match. L’ambiance dans cette grande salle est pour l’instant assez calme. Chacun veille à sa stratégie pour les matchs, ou corrige quelques détails mécaniques, d’autres (simplement) mangent. Pour ce premier match de qualification, nous avons choisi nos deux lanceurs : Valentin et Corentin, c’est-à-dire, nos deux responsables software.

Durant notre premier match de qualification, nous serons confrontés à Memristor (Serbie)

C’est l’heure de monter en piste ! Nos deux lanceurs accompagnés de la mascotte de l’école s’élancent d’un pas décidé (mais un peu tremblotant quand même…) vers notre table de jeu ! Corentin remarque alors que la dune était placée de manière parfaite, et qu’il n’était pas nécessaire d’intervenir pour la replacer. Par-fait !

Au top de l’arbitre, les deux gros robots de chaque équipe accourent le plus vite possible vers la dune ! De cette course d’environ 1.7 s, nous arrivons les premiers ! Malheureusement, impossible de ramener la dune dans notre zone de dépose tout de suite car le gros robot de Memristor est resté sur place, choqué d’être arrivé deuxième… Pendant ce temps, le match se passe plutôt bien pour les 2 petits robots. Vers la fin du match, nous parvenons à déposer un morceau de la dune dans notre zone de dépose.

Finalement, le match s’achève sur un score de 101 à 87 à notre avantage !

 

Notre deuxième match de qualification nous opposera à PowerBot (Roumanie)

Cette fois-ci encore les deux robot se sont lancés à la conquête de la dune ! Et encore une fois, nous sommes arrivés les premiers ! Et (encore une fois…) le gros robot adverse est resté devant la dune. Notre stratégie étant évidemment de ne pas violer les règles et ainsi ne pas pousser le robot adverse, nous sommes restés sur place… Pendant tout le match… Sans pouvoir déposer nos blocs de dune… Ce qui a donné une situation du type :

« Il nous a r’gardé. »

« On l’a r’gardé »

« Il nous a r’gardé. »

« On l’a r’gardé »…

Notre Pearl, lui, a regroupé très vite une bonne quantité de coquillages sur notre serviette pour ensuite essayer de pêcher le maximum de poissons. Sauf que, cette fois ci, il n’a pas pu pêcher le moindre poisson car, faute de perfectionnisme, Pearl s’est recalé encore et encore pour adopter la meilleure position pour pêcher, et n’a rien pu ramener.

Finalement, ce match s’est clôturé sur une égalité de 63 à 63, pour un total temporaire de 164 points.

 

L’heure de notre match de 3ème série approche à grands pas, et nos adversaires sont déjà décidés ! Il s’agira de 029l’équipe allemande RCA que nous avons précédemment affrontée en coupe de Belgique ! Cela promet un match d’exception !

À peine le compte à rebours de 5 secondes arrivé à sa fin que les deux gros robots ont filé vers la dune ! Grand sprinter qu’il est, Black est encore une fois arrivé premier ! Le gros robot d’RCA, l’air un peu déçu, nous a alors laissé la place de manœuvrer avec la dune. Équipé de ses ventouses et de ses bras, notre star internationale, qui n’avait dans cette compétition pas encore eu l’occasion de nous montrer ses talents de voleur de sable, s’est jetée sur la dune ! Cependant, dû à un échauffement pas assez pris au sérieux, il n’a pu s’emparer que d’une partie de la dune.

On pourrait croire que toute l’attention du public pendant ce match était focalisée sur Black… Eh bien, il n’en est rien ! Pearl, qui s’est repris en main suite à son dernier match, a subtilisé trois poissons du bac, et à une vitesse qu’on pourrait qualifier de… Rapide, oui c’est bien ça !

Bref, à la fin de ce match étonnant,  nous sommes assez fiers de constater un score de 113 points pour nous et 107 points pour nos valeureux adversaires RCA !

Pour finir, à la fin de la journée et de cette 3ème manche, nous sommes 10èmes au classement général.

Rappelons ici le lien pour suivre les matchs de la coupe sur internet : https://www.youtube.com/watch?v=P4z990aRAGs&feature=youtu.be

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *