Coupe de France (part III)

Samedi matin, après une nuit de travail sur les stratégies, on est fin prêt pour le dernier match de qualification mais aussi pour les phases finales.

Durant la cinquième série, Big ne fait pas son travail et ne construit pas grand-chose. On arrive quand même à se sortir de ce match avec 155 points et une place assurée en phases finales.

Après avoir revu les petits problèmes de Big et Brother, on repart pour les huitièmes de finales.

 

 

Les huitièmes et les quarts se passent sans problème majeur, Big et Brother faisant parfaitement leur travail, de belles constructions pour Big et une bonne estimation de son travail par Brother.

Les demis s’annoncent compliqués, ce match nous oppose à RCVA. Depuis le début de la compétition, les robots de l’IUT de Ville d’Avray ont une fois encore montré leur qualité et leur capacité à dominer la compétition. Devant une telle réalisation, nous ne pouvions pas faire grand chose ! Nous nous apprêtions à nous incliner face aux probables futurs champions de France et sans doute d’Europe. C’était sans compter la malheureuse erreur qu’ils ont commise en reprogrammant leurs robots juste avant ce match. Un bogue logiciel les a empêché de démarrer correctement. De leur côté, Big et Brother ont livré un match exemplaire, et marqué 280 points. Après discussions avec l’organisation et les arbitres, il n’a pas été possible de rejouer ce match, et nous accédons à la finale.

Robotech Legend, une équipe de Montpellier a également pu franchir ses différents matchs sans encombre. Leur robot principal a comme particularité de réussir tous ses jets de balles avec une répétabilité impressionnante. Sur le papier, les scores espérés sont comparables, et nos robots présentent des niveaux de réussite assez proches. En deux manches gagnantes, c’est Robotech Legend qui décroche la victoire, bien méritée par une supériorité dans la répétabilité des actions. Big et Brother peuvent toutefois être fiers d’avoir construis de belles tours de cubes !

Nous finissons bons deuxièmes, heureux de notre performance qui récompense une année de travail dense.

Ce trophée en poche nous ouvre la porte d’Eurobot, dont les matchs de qualifications ont commencé dans la foulée. Big et Brother peuvent alors se mesurer aux meilleurs robots européens.

Le rythme soutenu imposé aux robots n’est pas sans conséquences, quelques ennuis techniques – certes secondaires – pénalisent les scores réalisés. En 4 matchs, ils se classent malgré tout 8ème et se qualifient pour les phases finales !

Les huitièmes de finales sont l’occasion d’affronter une excellente équipe Italienne. Nous nous inclinons avec un score assez proche de leurs très bons robots. Durant ce dernier match, Brother à même pu chatouiller l’interrupteur du panneau de domotique adverse… 

A l’heure du bilan, nous sommes très fiers de nos robots qui se sont classés deuxièmes de la coupe de France et neuvièmes de la coupe d’Europe !

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *